Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Catégories

26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 19:13

 

 

 

 

 

paysage.jpg

 

 

 

 

 

Je rêve d'un art qui réhabilite un certain rapport au réel. Il me semble parfois que les stratégies subtiles et délicieuses qu'on retrouve dans le champ des arts plastiques manquent une cible fondamentale et perdue de vue depuis : les rapports de force tangents. Le romantisme et les post-romantismes (deux siècles que l'art nous offre tous les 20-30 ans un retour du romantisme et de ces figures de style : artiste omniscient, mélancolie cosmique, flottement historique...), ou les formalismes nuancés, les références à répétition me procurent des plaisirs certains, mais je doute que cela ouvre des voies véritablement nouvelles pour l'art contemporain. C'est tout le problème de notre époque (culturellement j'entends) : magnifique, proliférante, extrêmement raffinée... mais un peu vaine. On aimerait, on attendrait une sorte de rupture plus profonde. Il y a, bien entendu, beaucoup d'artistes fascinants et inventifs aujourd'hui (je pars après demain pour Paris et Drawingnow, le salon du dessin contemporain. Je me régale par avance de cette orgie plastique...), mais il n'y a plus de rupture fondatrice depuis longtemps... Alors je me raccroche à l'idée que l'avenir de l'art sera dans une réappropriation du réel, un refus des mythes romantiques répétés, une bonne claque de fond et de forme. Et pour moi, cela devra passer par une réinvention de la question politique en art.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Quentin
commenter cet article

commentaires