Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog


Catégories

11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 20:04

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

banderole.jpg

 

 

 

 

 

Oui. Et ne prends pas froid.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Quentin - dans Dessin
commenter cet article
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 09:37

 

 

 

 

 

 

rape2.jpg

 

 

 

 

J'aime beaucoup Barbapapa. C'est un personnage sympathique, et bon. Son origine est "mythologiquement" très belle. Il sort de terre. Tout simplement, et sans autres explications, accueilli par des enfants joyeux (voire les premiers épisodes, de loin les meilleurs à mon avis) Sa malléabilité, lui permettant de se transformer en permanence, est à l'image de sa psychologie : dénuer de rancoeur et ressentiment, ouvert au changement permanent et libérer de l'égo identitaire. Ou plutôt (car il y a plusieurs Barbapapa : Barbouille, Barbidou, Barbidur...) son identité réside justement dans sa manière d'être multiple (car il y a différente manière d'être multiple).

Au fond, Barbapapa respire les années soixante, qui l'a vu naître. Barbapapa est un hippie. Il n'aime pas la ville, le béton et le pétrole, aide les animaux, habite dans une maison ronde, assume sa naïveté et prône l'amour. Bien sûr, il y a toujours des restes d'archaïsme : barbamama s'occupant des enfants, les Barbas féminins (Barbidou) se préoccupant beaucoup de leur apparence (maquillages, habits...) quand Barbidur (un garçon bien sûr) soulève en permanence des haltères...

 

Mais il faut mettre Barbapapa en comparaison avec Babar par exemple pour sentir l'écart. Babar est tout simplement un personnage incarnant les valeurs de la colonisation anglaise et du racisme. 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Quentin - dans Dessin
commenter cet article
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 17:07

 

 

 

 

239.jpg

 

 

 

Le dessin le dit maladroitement. J'ai eu l'occasion de le reformuler récemment dans un petit carnet. 

"Qu'un livre en contienne toujours un deuxième"

C'est une idée qui me convient bien maintenant. J'espère y arriver. Ne plus jamais faire 1 livre. Mais. Faisant un livre. Toujours en faire un deuxième en même temps. A l'intérieur. Voilà. C'est dit. Je ne ferai plus jamais de livre. J'en ferai deux. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Quentin - dans Dessin
commenter cet article
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 21:58

 

 

 

 

 

 

 

 

riviere

 

 

 

 

Un long moment de silence s'expliquant, comme toujours, par plein de très bonnes raisons. Travail et objectifs divers viennent donc s'interposer avec cet espace du rien, ce blog et ses notes flottantes, entre quotidien affairé et nonchalance revendiquée. Pourtant la véritable explication tient peut-être à la dynamique invisible qui travaille toute pratique artistique : les images et les textes visibles ici ne sont que les reflets inversés des longs moments de "vide" qui les cernent. Je dis "vide" mais il faudrait trouver un autre mot : inaction, laisser-faire, transformation silencieuse... L'idée tient donc en une phrase : quand je ne fais rien, je m'attèle à l'essentiel. S'arrêter de faire une chose c'est la prolonger, avec une plus grande justesse. Et donc, ne faisant rien, je suis au summum de mon efficacité ! Cela ouvre de perspectives étourdissantes et justifie (enfin) toutes mes paresses...

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Quentin - dans Dessin
commenter cet article
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 17:37

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

lutte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Quentin - dans Dessin
commenter cet article
3 août 2013 6 03 /08 /août /2013 08:58

 

 

 

 

 

 

 

 

semelles.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Quentin - dans Dessin
commenter cet article
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 21:19

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

providence.jpg

 

 

 

 

 

Oh mais oui c'est comme ça que ça que ça marche. Il faut toujours un peu de providence (dieu mis à part) pour que l'équation tienne debout. Monter un joli budget, défendre une perspective d'avenir, emballer ses partenaires, ne valent que si vous créez un "effet levier". Et cet effet levier s'appelle :  la providence.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Quentin - dans Dessin
commenter cet article
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 13:52

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

collectif-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Je reviens souvent sur ce type d'interprétation. Comment dégager le travail de l'artiste de la mythologie du démiurge ? J'ai toujours eu la sensation tenace que créer était (comme le foot ?) une affaire de collectif. Et pourtant je dois reconnaître également que chaque fois que j'ai du créer à deux mains (avec un ami, un collègue...), le résultat a toujours été un peu décevant... Mais je reste convaincu que c'est une affaire d'entrainement (comme le foot ?). Deuxième regard sur tout ça : même seul, vous êtes une foule. C'est comme ça, nous sommes habités, traversés par des hordes sauvages, des foules en délire, des collectifs re-composés. La solitude, de ce point de vue, est un mythe. Il suffit de faire taire le monologue du narrateur et écouter les rumeurs qui chuchotent en permanence en nous (et au travers de nous)

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Quentin - dans Dessin
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 21:06

***

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

marine.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Quentin - dans Dessin
commenter cet article
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 08:41

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

louise.jpg

 

 

 

 

 

On pourra reconnaître ici un portrait en creux de Louise Bourgeois, on pourra y voir également un éloge du plaisir à tout âge. Saviez-vous que les « séniors » ont une sexualité plus qu'épanouie ? On pourra enfin y déceler une force phallique dont la femme est également détentrice, dont elle s'est rendue maître, à laquelle elle participe. Au fond, on verra ce que l'on souhaite, y compris rien de tout cela.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Quentin - dans Dessin
commenter cet article